Le vent

Le conte comme aération mentale

Vous connaissez Nasr Eddin Hodja ? Héros légendaire qui aurait vécu en Turquie au XVIIIè, il est connu dans tout le monde musulman comme l'incarnation même de l'irrévérence...

Nous publierons régulièrement certaines de ses paroles sublimes et idiotes !

"Une nuit, Nasr Eddin se décide à aller voler quelques légumes dans le jardin de son voisin. Ce n'est pas la première fois et celui-ci, arrivant à l'improviste, surprend le Hodja en flagrant délit.

-La honte sur toi, Nasr Eddin ! Cette fois-ci, tu ne pourras pas prétendre que tu ne pénètres pas de nuit chez moi !

-Tu ne vois pas le vent qu'il fait ? répond Nasr Eddin. C'est à cause de lui si je suis dans ton jardin : il m'a emporté, bien malgré moi, et m'a jeté ici.
 

-Mais pourtant, tu déterrais bien un poireau, et à deux mains encore, quand je t'ai surpris, non ?

-Ô mon oncle, du calme ! Je me tiens à ce que je peux pour ne pas m'envoler.

-Mais ces légumes, là, dans ta musette, comment y sont-ils venus ?

-C'est justement la question à laquelle je réfléchissais au moment où tu es arrivé. Laisse-moi un peu de temps pour trouver.

(Extrait de Sublimes paroles et Idioties de Nasr Eddin Hodja)