1994

Rencontre littéraire avec Adlene Meddi

Vendredi 28 Juin à 19h

Dans le cadre du Marathon des mots, nous avons la chance d'accueillir à la librairie du Bleu du Ciel l'auteur algérien Adlène Meddi, auteur de romans noirs dont le dernier, 1994, nous a particulièrement intéressés. Adlene Meddi est également journaliste-reporter et a décrit et analysé tout au long de cette année extrêmement mouvementée les événements politiques en Algérie.

Le dernier roman d'Adlène meddi s'intitule sobrement "1994". Le contexte historique détermine le récit : les funestes années 90 en Algérie, où les services secrets de l'Etat et de l'armée, ayant décrété l'état d'urgence, ont entamé une guerre plus ou moins clandestine contre l'opposition islamiste très fortement implantée dans la population et organisée pour la guerilla. Cette guerre civile a fait entre 60 000 et 150 000 morts selon les sources, et a fait vivre la population algérienne dans le deuil et la terreur pendant 10 ans, subissant attentats, arrestations arbitraires, délations, tortures, suspicion de tous par tous.

Comment grandit-on dans ce contexte ? Comment la haine et la méfiance s'infiltrent jusque dans l'intimité des foyers et dans toutes les relations, même amicales et amoureuses ? En suivant le passage à l'âge adulte de 4 lycéens, le narrateur nous montre une réaction possible de jeunes révoltés face à cette vie sans avenir, cette impossibilité d'épanouissement et cette société en débris que leur ont laissée leurs ainés. C'est une tragédie politique et sociale que nous présente ce roman noir à l'intrigue bien ficelée, mais aussi une réflexion plus large sur la condition humaine : quelle liberté pour l'individu qui nait dans une société gangrennée par la haine ? Adlene Meddi utilse une large palette de tons, du réalisme au lyrisme, pour évoquer aussi bien la violence physique sordide que les pensées mélancoliques de personnages égarés. Un excellent roman, en somme !