Nous avons aimé

  • Le Ministère du Bonheur Suprême

    Ce livre, rédigé sur dix ans, "vous devez apprendre à le connaître comme vous apprenez à connaître une ville: parcourir ses grandes routes, ses petites routes, ses arrière-cours, ses terrains vagues." Il faut le lire jusqu'au bout pour saisir la profondeur de ce voyage au cœur des ténèbres, là où il reste de petites lumières qui réchauffent.

    Lire la suite

  • Un avril bien tranquille à Saigon

    Attention je triche ! Je n'ai pas lu ce roman qui n'arrivera sur nos tables que mardi 6 Février, mais j'ai trouvé que cet article très intéressant donnait très envie de le lire.

    Tout juste paru en France, "Un avril bien tranquille à Saïgon" est interdit au Vietnam, où l'on ne plaisante pas avec l'Histoire officielle. Rencontre avec son auteure, Thuân.

    Censuré… C’est l’histoire d’un livre, écrit en vietnamien, qui pour l’instant ne se lit que sous le manteau. «Un Avril bien tranquille à Saïgon», qui vient de paraître dans sa traduction en français, a l’air bien inoffensif, avec sa couverture rétro et nostalgique.

    Au Vietnam, pourtant, le livre a été interdit par la censure et retiré de la vente. Considéré comme «un livre réactionnaire». L’éditeur a même dû payer une amende pour avoir osé l’imprimer.

    Lire la suite

  • L'homme-arbre de Joan Sfar

    J'ai commencé à lire ce roman illustré pour savoir où le ranger : en jeunesse ? en roman adulte ? en BD ? Et après l'avoir lu, je ne sais toujours pas. Si l'on est réceptif à la fantaisie débridée de Sfar, à tout âge on peut le lire. Un homme-arbre tranquille, un vieil intellectuel juif, un golem immense et un microbe teigneux, vont devoir affronter un peuple qui vit sous l'étoile polaire ...

    Lire la suite

  • Connaître son corps

    Deux étudiantes en gynécologie ont rédigé cet ouvrage extrêmement complet sur le sexe et la sexualité féminine : on se demande pourquoi ça n'a pas été fait avant, tant rendre ces connaissances accessibles est indispensable : parce que connaître et comprendre son corps (ou celui de nos congénères) libère et est un premier pas vers l'émancipation.

    Lire la suite

  • Une contre-histoire de la transition énergétique

    En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Graphite, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares ...ces nouvelles ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (smartphones, ordinateurs, tablettes). Or, les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole.