Original 202011182114021002

Contes ordinaires d'une société résignée, la suite !

Le jeune auteur de BD turc Ersin Karabulut fait paraître son 2è album en France, après ses excellents Contes ordinaires d'une société résignée.

 

Original 202011182114021005

Comme il l'explique lui-même, il ne s'agit pas de dystopie ou de fantastique, mais ses chroniques s'apparenteraient plutôt à des métaphores en BD. Il cherche à exposer les maux de la société par des images, comme celle que l'on voit sur la couverture de l'album, où chaque individu porte en permanence son boulet, depuis son plus jeune âge, selon une coutume qu'il est absolument inenvisageable de discuter. Les thématiques récurrentes sont la famille, la réussite ou l'échec social, les relations amoureuses, l'individu par rapport au groupe, le libre arbitre ... 

Dans cette autre chronique (voir l'image), une épidémie sévit dans le pays, atteignant le faciès : les visages des gens finissent par avoir à peu près les mêmes traits, ceux d'un homme banal. Peu à peu la maladie est nommée, puis expliquée, puis des sortes de remèdes sont proposés ... mais je ne peux rien vous en dire, ce serait divulgacher !

Toujours est-il que la lecture de cet album, comme le précédent, est une expérience que je vous recommande vivement.