Parabole

LA PARABOLE DU SEMEUR

Roman de science fiction écrit par Octavia.E.Butler, en 1993.

Octavia.E.Butler est une écrivaine de science-fiction afro-américaine, décédée en 2006, à 58 ans. 

 

Nous pouvons,

Chacun d'entre nous,

Accomplir l'impossible

Si nous pouvons nous convaincre

Que quelqu'un l'a déjà fait avant nous.”

 

Nous sommes en 2024, nouvelle élection aux Etats Unis et les vivants luttent pour le rester.   L’autrice nous plonge dans un décor désastreux, en plein  chaos climatique, où règne dès privations à outrance, des épidémies à répétition et une extrême précarité qui engendrent des affrontements d’une violence sans foi ni loi. 

La barbarie généralisée provoque la création de plus en plus de murs pour protéger ces biens et les siens et contraint des milliers et des milliers de personnes à partir en exil au péril de leurs vies sans perspective de lieux sûrs où se réfugier.

Dans cette dystopie, nous suivons Lauren, fille d’un pasteur noir, qui est atteinte d’hyper-empathie : ce qui l’oblige à deculper ces efforts pour jongler entre la douleur des autres, qu’elle soit du corps ou du coeur, et son envie de lutter pour une humanité qu’elle voit se dechirer. 

Lauren est un sacré personnage au milieu de ce monde tourmenté : elle est porteuse d’espoir, d’amour, de solidarité et de force. Elle sème des graines. 

Elle entame la rédaction d’une bible “ la semence de la terre : le livre des vivants” qui serait porteuse d’espoir, de vérités et d’humanité. 

En voici un extrait : 

“Quand une apparente stabilité se désintègre. 

Comme il se doit, 

Car Dieu est changement. 

Les gens ont tendance à s’abandonner à la peur et au désespoir, 

A l’agressivité et à la cupidité

Quand il n’y a pas d’influence assez forte, 

Pour unir les gens, 

Ceux ci se divisent, 

Ils luttent les uns contre les autres, 

Groupe contre groupe

Pour survivre, dominer, 

Ils exhument les anciennes haines et en créent de nouvelles

Ils créent le chaos et l’entretiennent

Il tuent et tuent et tuent

Jusqu’à ce qu’ils se lassent ou périssent eux-mêmes, jusqu’à ce que des forces extérieures viennent les asservir, 

Ou jusqu’à ce que l’un d’eux devienne un leader, que le peuple suivra

Ou un tyran que le peuple craindra”.