Coeur chasseur solitaire

Le coeur est un chasseur solitaire

"Le coeur est un chasseur solitaire", quel titre sublime, n'est-ce pas ? Et le roman est à la hauteur du titre prometteur.

Ambiance sud des Etats Unis, dans les années 30, en milieu rural, donc pauvre. Autour d'un personnage central de sourd muet plutôt anodin gravitent comme des satellites quatre personnages aux caractères bouillonnants : Mick, l'adolescente rebelle obsédée de musique classique bien que sa condition sociale l'en éloigne tout à fait, le docteur Copeland, saint homme un peu amer au crépuscule de sa vie, car il a toujours oeuvré à soigner et instruire ses compatriotes nègres dans l'espoir d'un soulèvement qui n'est jamais venu, Jack, le vagabond alcoolique qui se veut prophète des idées communistes mais dont le caractère tempétueux l'isole où qu'il aille, et le bon Biff, hôtelier au grand coeur, qui ne sait expliquer lui-même pourquoi il aime tant les marginaux de toutes sortes, et qui les accueille avec une bonté sans mesure dans le bar-restaurant qu'il tient...

Ces quatre personnages ont une personnalité si forte chacun dans leur genre qu'ils sont seuls et incompris dans la société où ils évoluent et qu'ils ne trouvent ni dans l'amour ni dans l'amitié ordinaire un assouvissement au feu qui les dévore. L'idée géniale de ce roman est qu'ils s'amourachent tous de Singer, le sourd-muet, qu'ils jettent chacun leur dévolu sur lui, pour en faire leur seul et unique ami, leur alter égo, leur conseiller (bien qu'il ne parle pas !), leur maître, leur professeur... Précisément parce qu'il ne répond rien mais qu'il se montre toujours patient et amical, chacun projette sur lui ses fantasmes de sagesse, de bonté, de supériorité intellectuelle... Et l'on entrevoit parfois le point de vue de ce mystérieux personnage, privilège de lecteur ... qui nous permet de comprendre dans toute sa splendeur ce si beau titre de : Le coeur est un chasseur solitaire.