Nos premiers jours

Nos premiers jours

Dans l'Iowa au début du XXème siècle, la vie d'une famille simple de fermiers et leur existence laborieuse, courageuse, modeste. L'amour aussi, les liens affectifs entre les divers membres de la famille, et la mort, si injuste ; oui mais, le travail de la terre, les semailles et les récoltes. Les relations sociales aussi, la vie au village, la vie à l'église, le voisinage : oui mais, la pluie tombera-t-elle ou non, l'inquiétude, le soulagement, d'abord voir quelle sera la production de l'année. La grande histoire aussi, l'évolution industrielle, les bouleversements politiques de ce siècle agité ; oui mais, l'entretien de la ferme, tout à faire, chacun ses tâches.

Une grande richesse de ce roman est la diversité des points de vue : la narratrice n'hésite pas à adopter le point de vue même d'un bébé, qui exprime toutes ses sensations, et des enfants en général, ce qui donne une fraîcheur à un récit qui raconte plutôt la lenteur d'une vie au rythme des travaux des champs.